13 mai, 2013

Posté par dans enquête spéciale, Le blog

Et si l’avenir de l esport se trouvait dans le crowdfunding ?

Le crowdfunding aka la finance participative vous parle peut-être. Il s’agit pour l’internaute de contribuer au financement d’un ou plusieurs projets qui l’intéressent. On ne recherche plus l’argent chez de potentiels investisseurs mais directement chez le public susceptible d’être intéressé par le projet. Obvious mais il fallait pourtant y penser. Depuis plusieurs années de nombreux sites de crowdfunding ont vu le jour. Le but ? Financer des projets artistiques, associatifs ou encore entreprenariaux.

Si l’on vous parle de ça aujourd’hui c’est car depuis quelques mois, la formule semble séduire les amateurs d’esport. Tale of the lane, le tournoi LOL de Chips et Noi fut précurseur dans le domaine il y a bientôt un an et a pu réunir plus de 100 000€ et permettre à l’événement d’exister. Il y a quelques jours un nouveau projet a fait parler de lui pour sa rapidité de financement : le projet web-tv de Zerator qui fut financé en 30 minutes et qui en est à l’heure où j’écris ce billet à plus de 700%. Une première dans l’histoire de My Major Compagny, une des plateforme régnant en maître sur le financement participatif.

d9a7d3ab92815

Nous voilà donc avec deux exemples de projets ayant fait un véritable carton. Si cela a été rendu possible c’est bien sûr car il y a un public, une communauté aujourd’hui prête à miser sur ses casteurs pour les aider à aller de l’artisanal à la professionnalisation voir à l’organisation d’événements IRL. Qui aurait cru ça possible il y a quelques années ?

Aujourd’hui l’esport a un réel public prêt à se déplacer lors d’événements et à payer pour ça. L’exemple le plus parlant est bien sûr l’Iron Squid qui a rempli successivement deux grandes salles parisiennes normalement dédiées aux concerts. Pourtant malgré l’engouement du public, lever des fonds de manière standard est généralement impossible pour le commun des casteurs. Bien que l’esport explose en France, les investisseurs standards ont encore du mal à ouvrir leur porte monnaie pour ce qui leur parait être des événements marginaux. Il faut dire que pour le commun des mortels l’esport est un truc encore un peu à part. C’est ainsi que pas mal de casteurs, de team ou même de joueurs  se voient claquer la porte au nez par les investisseurs ne souhaitant pas soutenir leur projet.

Avec les exemples récents, on semble donc toucher du doigt une solution au développement de l’esport en France. Bien-sûr, il faut plusieurs données pour réussir un tel tour de force. Du talent, un projet réel mais aussi une vraie communauté. Affaire à suivre donc, mais le financement participatif semble pouvoir être l’eldorado des projets esports !

Et vous, amateurs d’esport, quels sont les projets pour lesquels vous avez investi et quels sont ceux qui vous ferez ouvrir votre bourse ?

Lady

  1. Je n’irais pas jusqu’à parler de l’avenir de l’esport mais pour des projets ponctuels c’est effectivement une très bonne solution. Le principal prérequis étant quand même d’avoir une très large communauté derrière soit et des casters de mon envergure par exemple, ne peuvent pas utiliser le crowd funding et sincèrement penser qu’ils arriveront à atteindre leurs objectif.

  2. J’ai mis 10 € dans ce projet car ZeratoR me donne du rêve chaque fois que j’en ai besoin. Il me fait rire et malgré tous il sais resté proche de ses viewers (A l’écoute des question en stream ou via facebook) . Pourquoi j’ai donné ? Et bien je pense que avec tous le rêve qu’il m’a donné gratuitement je pense qu’il est temps qu’il réalise le sien.

  3. Je reste impressionné par la perf’ de Zerator. C’est juste incroyable.

    Quand l’événement et les casteurs sont de qualité, pourquoi pas le soutenir de quelques euros !

    Je pense notamment à un éventuel IRON SQUID 3, la communauté serait sans doute volontaire pour soutenir Pomf et Thud.

  4. C’est vrai que c’est un principe très communautaire de construire un projet, mais je pense qu’il faut vraiment une grosse communauté solide pour pouvoir aboutir à ce genre de projets..

  5. Merci pour votre article les filles :)

  6. killerdescore says:

    moi j’vais donner 75€ parce que c’est un projet que je trouve très bonne l’initiative et l’idée (et on lui doit bien ça vu le bonheur a chacun de ses lives) alors s’il vous plait de raconter pas n’importe quoi,il a demander aux viewers ingénieurs de le soutenir dans son projet qui a pour but de mettre en avant les streameurs et l’e-sport ,et pour finir non Eclypsia na donner “que” 1000€ et ce bien après que le seuil demander ait été atteint donc voila :)

  7. J’ai toujours été impressionné par ce genre de site, je pense qu’en France on a du mal à ouvrir nos portefeuille et faire péter la CB. Aux US, Kickstarter est plutôt impressionnant, et les “dons” sont plutôt attractifs, c’est un bon moyen de financer un projet.

  8. Très bon article Lady :) . C’est vrai que le crowdfunding c’est génial mais je pense qu’à terme c’est pas viable en soi. C’est un peu comme le Téléthon quoi, si tu le fais tous les 15j les gens ne donnent plus. Je pense qu’il faut que ça reste ponctuel mais si ça aide les sponsors et les compagnies à injecter de l’argent de manière durable dans l’eSport, alors c’est ce qui compte. Big GG à ZeratoR en tout cas pour ce tour de force !

  9. Dommage que ca soie MMC. Il y a pas mal de soucis avec leurs chanteurs et leur manque de communication.
    Perso, je ne leur laisse plus 1 seul Euros.

    Sinon, je pense que le crowdfunding est un bon soucis.

  10. Très bon article.

    Si le crowdfunding n’est pas une solution viable à long terme pour l’e-sport, j’ai bon espoir que de voir l’enthousiasme avec lequel la communauté réagis : prête à raquer pour permettre à des évènements e-sportif d’exister ; les investisseurs se rendent compte du potentiel de l’esport en terme d’investissement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>